BIOGRAPHIE,

Mes 30 années de pratique quotidienne.



Itinéraire d’un hypnotiseur.
Je pense que si je n’étais pas prédestiné à être hypnotiseur, je ne le suis pas non plus devenu par une décision consciente. Une sorte de chemin plein de lignes pas droites m’a conduit là où je suis aujourd’hui et a fait qui je suis. Il est toujours plus facile de reconstituer l’enchaînement des évènements après qu’ils se soient passés… On arrive même à trouver le fil conducteur impossible à imaginer avant.
Plusieurs facteurs m’apparaissent évidents maintenant ; je suis né dans une famille de médecins, mon père était dermatologue, deux de mes oncles médecins et deux autres pharmaciens. Mes parents avaient une vie sociale animée et plusieurs fois par semaine, les amis de mon père, généralement des médecins eux-aussi, venaient dîner chez nous ; la discussion était, bien entendu, la santé ! Ce qui a certainement dû me donner une certaine idée d’un corps en bonne santé !

L’événement qui a vraiment marqué ma vie est arrivé vers mes 35 ans.
J’étais en Irlande et pour des raisons familiales dramatiques, j’ai, en quelques instants, sombré dans la dépression. Je pesais aussi 120 kilos et je dormais d’un sommeil agité et pas du tout réparateur !
Après un certain temps, j’ai réalisé la situation et pris la décision de sortir de cet état ; j’ai vraiment tout essayé, les psychiatres, les médicaments, la Guinness, les médecines douces… Jusqu’au jour où j’ai assisté à une conférence sur l’hypnose.

J’ai été « soigné » en quelques semaines, ce qui m’a totalement bluffé !
J’ai demandé à Paul Goldin, le conférencier, de m’apprendre. A cette époque, il était connu en Irlande pour l’amincissement, l’arrêt du tabac et l’anxiété. J’ai passé une année à le regarder faire, à lire les livres qu’il me conseillait, à aller avec lui lorsqu’il organisait des séances de groupe… Puis, un jour, il décida que je savais !

Pour l’expérience, je devais commencer par des conférences, d’abord sur le cerveau, puis sur l’hypnose.
Et un jour, j’ai reçu ma première cliente !
Je savais que sa main allait se lever, je savais ce qu’il fallait dire et faire mais je m’en souviendrai toujours ! L’hypnotiseur est un peu comme un artiste, on peut apprendre à peindre, à composer un tableau, mais c’est réellement la personnalité et l’expérience qui font le tableau !

J’avais appris l’hypnose mais il m’a fallu environ deux années pour apprendre vraiment les techniques, m’y habituer, puis savoir comment les assembler pour obtenir des résultats qui tiennent dans la durée. Venant d’où je venais et avec qui j’avais appris, je me suis spécialisé dans la perte de poids, les troubles du sommeil et la motivation.

Vingt-cinq ans de pratique quotidienne !
Depuis, je pratique l’hypnose à plein temps, c’est mon seul métier et je continue à être bluffé et à apprendre !
Et comme tout métier, surtout quand on aime ce que l’on fait, on améliore sans cesse, on découvre de nouvelles façon de dire et de faire, on devient sans s’en rendre compte plus efficace avec moins d’effort. La compétence vient avec la passion et l’expérience. Je me dis même que de temps en temps je dois moi aussi bluffer certaines personnes par des résultats rapides. Au fur et à mesure des avancées de la science, le fonctionnement du cerveau est de plus en plus déchiffré et l’hypnose de mieux en mieux expliquée.
Viendra un jour où l’hypnose ne servira plus à rien ! Un scan, une analyse par l’ordinateur de la faculté, un coup de laser dirigé par l’ordinateur du bloc opératoire et le cerveau sera réparé ! Je ne sais pas si c’est un progrès, mais ce sera comme ça…

Maintenant, il est temps pour moi de transmettre cette compétence ! Manoir VALANCE
Je donne des conférences, mais aujourd’hui, elles sont basées sur l’expérience et non plus sur un savoir académique. Je me spécialise dans l’hypnose de groupe parce que même si toutes les voitures sont différentes, un moteur reste un moteur et une tôle, une tôle ! Qu’il y ait une personne ou mille, maigrir, dormir, se motiver … Les règles sont les mêmes pour tout le monde !

J’ai créé Manoir VALANCE pour que tout le monde puisse se servir facilement de l’autohypnose.